Home / Guerre raciale / Besançon : le clandestin algérien rate l’égorgement d’un flic

Besançon : le clandestin algérien rate l’égorgement d’un flic

Leutnant
Démocratie Participative
20 novembre 2019

Par Allah, ce chien d’infidèle a eu de la chance.

France Bleu :

Violente agression sur un policier dans la nuit de mardi à mercredi à Besançon. Un homme soupçonné de violences sur ses neveux et nièces l’a frappé d’un coup de couteau à la gorge. Heureusement l’agent est indemne. Agé de 25 ans le forcené a été placé en garde à vue.

Un policier bisontin a manqué se faire trancher la gorge dans la nuit de mardi à mercredi à Besançon. Il a été agressé par un homme de 25 ans soupçonné de maltraitance sur ces trois neveux ou nièces dans le quartier des Chaprais.

L’alerte est donnée ce mardi soir vers 20h par une voisine qui a recueilli les trois enfants de 5, 7 et 9 ans. A l’arrivée des policiers le suspect prend la fuite mais il revient ensuite tambouriner à la porte de la vieille dame. Les policiers tentent une nouvelle fois de l’interpeller. L’homme sort alors un couteau et attaque l’un des agents à la gorge. Heureusement l’épaisseur du col de la doudoune amortit le choc, le policier s’en sort indemne mais choqué.

Devenu hystérique, l’homme se réfugie ensuite sur le toit d’un garage de la rue des Chaprais, il est minuit et demi. Il menace alors de tuer un agent ou de se donner la mort. Les négociations durent plus de trois heures avant qu’il ne se décide à se rendre.

Agé de 25 ans, l’homme a été placé en garde à vue. Devant les policiers, cet Algérien de 25 ans a expliqué qu’il venait d’arriver en France et qu’il était en situation irrégulière. Il devrait être entendu par un magistrat dans les prochaines heures.

Wallah, faites des douas pour le frère.