Home / Dégénérescence / Suède : dans la ville islamique de Malmö, inauguration du premier retable pédo-LGBT de l’église protestante de la ville

Suède : dans la ville islamique de Malmö, inauguration du premier retable pédo-LGBT de l’église protestante de la ville

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 décembre 2019

Subhanallah !

Imaginez que le programme d’En Marche devienne un religion.

La Suède l’a fait.

Teller Report :

L’église St. Pauli de Malmö reçoit le premier retable LGBT de Suède. L’artiste Elisabeth Ohlson voulait offrir l’œuvre en cadeau à la cathédrale de Skara en 2012, mais le conseil de l’église a trouvé l’œuvre trop politique. –

« C’est génial qu’il finisse à Malmö, ce qui représente aussi la diversité », dit l’artiste à TT.

La ville de Malmö est le produit social le plus avancé de la vaginocratie écolo-communiste qui gouverne la Suède.

Premier paramètre : les Blancs sont devenus minoritaires dans cette commune de 800,000 habitants. On y recense 174 nationalités et 150 langues et dialectes parlés.

Deuxième paramètre : les juifs qui s’amusaient de voir les Blancs disparaître trouvent que la coexistence avec la diversité islamique ne tient pas toutes ses promesses.

Mais apparemment les séropositifs s’accrochent.

Lors d’une fête le dimanche, le rideau d’or est enlevé et l’œuvre d’Elisabeth Ohlson Paradise est exécutée. Le retable est réalisé à partir d’un tableau ancien, l’œuvre de l’artiste réformateur Lucas Cranach, Adam et Eve.

L’interprétation d’Elisabeth Ohlson contient deux Adam et deux Evor.

– Le tableau noir montre que l’amour de Dieu englobe tous les hommes, que tous les hommes sont créés à l’image de Dieu. Cela signifie aussi que les gens sont créés pour aimer d’autres personnes du même sexe, dit le prêtre Helena Myrstener, qui a longtemps travaillé pour que le retable vienne à Malmö.

Je vous laisse admirer les détails.

Des pédés, des gouines multicolores.

En fait, c’est la religion pensée par les juifs pour les Blancs.

Mais oui, c’est raccord, elle a aussi pour racine le sémitisme de Judée.

L’artiste Elisabeth Ohlson voulait depuis longtemps réaliser un retable et en a eu la chance en participant au programme de SVT Konstkuppen 2012.

Elle l’a ensuite donné à la cathédrale de Skara, mais le conseil de l’église de Skara a décidé que le don devait être rendu. L’une des raisons était que le conseil de l’église considérait que le tableau était politique d’une manière qui n’appartient pas à l’Église suédoise, ce que le Cultural News a déjà rapporté.

Quand Helena Myrstener, avec un autre prêtre en 2014, a essayé d’amener le conseil d’administration à Malmö, la direction de l’église a dit non, dit-elle. Mais une nouvelle occasion s’est présentée lorsqu’un particulier qui avait acheté l’autel en a entendu parler et a voulu en faire don à l’église Saint-Paul de Malmö.

« C’est avec fierté et joie que nous recevons le Paradis dans l’église Saint-Paul. Nous avons besoin d’images qui s’ouvrent pour une plus grande inclusion et identification dans l’église « , dit le pasteur Sofia Tunebro, responsable du travail dans un communiqué de presse.

-« Le temps est venu, tout simplement », dit Helena Myrstener. « C’est génial qu’elle aboutisse à Malmö, ce qui représente aussi la diversité, ce qui est génial. »

Je vous invite à contempler Helena Myrstener qui est, en toute objectivité, une vieille gouine totalement tarée (pléonasme).

La démocratie, le sémitisme, l’homo-sidaïsme, la Suède est vraiment le terreau du pire de ce que peut produire l’Occident dégénéré.